Passion livres

Pour les amoureux de la lecture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Submarino de Jonas T. Bengtsson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artica
Langue pendue


Nombre de messages : 225
Localisation : La banquise sud
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Submarino de Jonas T. Bengtsson    Jeu 28 Avr 2011 - 1:12




Les présentations des éditeurs :

Trainspotting à la danoise, Submarino explore le Copenhague underground à travers les destins de deux frères en quête d'une normalité dont ils ignorent tout.
Enfants des services sociaux, Nick et son frère se rencontrent à la sortie d'un foyer, le jour où leur mère décide de leur offrir un semblant de vie de famille. Très vite pourtant, elle tombe enceinte et reprend son errance de bar en bar, de passe en passe. Livrés à eux-mêmes, les deux frères s'occupent du bébé avec les moyens du bord. Quand le petit crie trop fort, ils mettent la télé à fond et sniffent de la peinture. Mais un jour le bébé ne crie plus : il est mort.
Des années plus tard, Nick traîne son corps bodybuildé et rongé par l'alcool dans les bas-fonds de Copenhague. Son frère, héroïnomane, élève seul son fils et prend la tête d'une petite armée de dealers. Tous deux se débattent pour survivre à ce terrible passé et tenter d'échapper, en vain, à la marginalité.
Chronique violente et sans concession, Submarino dissèque les vies de ces êtres mal nés, héritiers malgré eux d'une misère sociale dont ils ne parviennent pas à s'extraire. Un livre coup de poing auquel le cliché d'un Danemark pays-le-plus-heureux-du-monde ne résiste pas et dont on peine à sortir indemne.

Mon avis :

Voici une peinture bien dérangeante des bas-fonds méconnus de Copenhague avec des personnages déglingués par la vie. Cette peinture est souvent sordide. On est dans le roman noir de chez noir. Shoot après shoot, on ne regardera plus désormais Copenhague comme la ville de la petite sirène d’Andersen. Chronique de la violence ordinaire et d’un monde en perdition, Submarino nous surprend par sa densité glauque et un art certain d’écrire le désenchantement. Un plaisir de lire qui fait mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Submarino de Jonas T. Bengtsson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Henri Jonas, Lymans & Regal Conserve Works
» Jonas
» Jonas 7 : clone
» Jonas Quinn
» Jehan Jonas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion livres :: Livres :: Polars/Thrillers-
Sauter vers: