Passion livres

Pour les amoureux de la lecture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Origine de Diana Abu-Jaber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilith
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 36
Localisation : Cinq Mars La Pile
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Origine de Diana Abu-Jaber   Lun 26 Juil 2010 - 0:02

Je commence celui-ci:

Syracuse, Etat de New York.
L'hiver est terrible, la ville est sous la neige, battue par des vents glacés. Lena, experte en empreintes digitales, travaille à l'unité scientifique de la police. C'est une jeune femme renfermée, à l'équilibre fragile, qui, en dépit de compétences exceptionnelles, préfère rester dans l'ombre et se consacrer aux cas de violences faites aux enfants, conséquence peut-être d'un passé tourmenté. Orpheline trouvée dans d'étranges circonstances à l'âge de 2 ans, Lena ignore en effet tout de ses origines.
Son parcours croise un jour celui Erin Cogan, dont le bébé vient de décéder. Les médecins ont diagnostiqué une mort subite du nourrisson, la mère ne les croit pas. On a tué son fils, elle en est sûre. Bien vite, le doute s'insinue aussi dans l'esprit de Lena, qui découvre un nombre anormal de cas similaires dans la région. Y aurait-il vraiment un serial killer qui s'attaque aux bébés ? Plus étrange encore, Lena sent confusément que l'énigme de ses origines est liée à Erin et aux meurtres des enfants.
Parviendra-t-elle à reconstituer son histoire et à percer le sombre secret de ses origines ? Malgré la pression de la presse qui s'empare de l'affaire, malgré les menaces qui pèsent sur sa vie, Lena ira jusqu'au bout d'une enquête passionnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superzoe
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2923
Age : 49
Localisation : outreau
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Origine de Diana Abu-Jaber   Lun 26 Juil 2010 - 9:15

je te souhaite une bonne lecture...

J'ai beaucoup aimé .... Cette histoire en parrallèle est excellente et très finement imaginée....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 36
Localisation : Cinq Mars La Pile
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Origine de Diana Abu-Jaber   Lun 26 Juil 2010 - 22:52

Merci superzoé!!! J'espère qu'il va me plaire autant qu'à toi!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 36
Localisation : Cinq Mars La Pile
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Origine de Diana Abu-Jaber   Jeu 29 Juil 2010 - 6:51

Bon je l'ai arrêté , je m'ennuyais trop par contre il est bien écrit et l'histoire est assez originale!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fredo
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: Origine de Diana Abu-Jaber   Jeu 29 Juil 2010 - 15:54

Voici ce que j'en disais en mai dernier :

Lecture terminée il y a une dizaine de jour déjà et je reste désarçonné. Difficile de dire pourquoi on n'a pas aimé un livre quand dans sa forme, il est quasiment irréprochable (l'usage de la première personne montre finalement toute la difficulté de créer un univers du seul point de vue du héros) . Diana Abu Jaber a une jolie plume, c'est indéniable. C'est dans le fond qu'elle pêche. À trop vouloir lier l'enquête aux origines du personnage, la romancière s'oblige à créer des ponts entre les deux éléments, ponts qui ressembleront à de biens étranges coïncidences. Que dire aussi des personnages qui passent étrangement sous le radar de l'enquêtrice et ceux pour qui on se demande encore ce qu'ils viennent faire là dedans ...

Impressions au bout de 100 pages :

La romancière peine à installer son héroïne parmi les autres personnages. Beaucoup trop d'introspections qui sur-joue le côté "héroïne fragile pas dans son élément". Il faut plus de cent pages pour commencer à ressentir un semblant d'empathie pour Lena et ça fait long. Cent première pages qui maintiennent une distance entre nous et ce personnage, distance qu'elle semble aussi partager avec le reste du casting. Ça donne une ambiance un peu surréaliste, qui place Lena comme une éternel ado qui hante sa vie ... Ce côté hanté et distante est clairement voulu par la romancière mais la construction de ces cent premières pages laisse un peu perplexe. Je ne déteste pas ce début, je m'interroge sur la forme et sur le fond. À noter la présence de quelques coquilles un peu malheureuses qui disparaitront vite lors d'une prochaine réédition.

Au bout de 200 pages :

On se sent un peu perdu, comme l'héroïne. Le décalage qui existe entre elle et son univers est le même qui existe entre ce dernier et le lecteur. Elle ressent des choses qu'elle est la seule à pouvoir expliquer mais le soucis, c'est qu'elle n'y parvient pas. Du moins, dans les 270 premières pages du livre. L'héroïne est à elle seule une énigme qui est censée s'intégrer dans une intrigue policière. C'est peut être un des premiers éléments déstabilisant d'Origine. Contrairement aux autres romans qui ont pour cadre une enquête policière, ici, ce n'est pas la vie du personnage qui est perturbée par la présence de la mort, c'est l'inverse. C'est l'enquête qui est perturbée par l'influence de ce personnage. Comme si elle laissait derrière elle ce fameux brouillard, comme la traine d'une robe de marié. Et ce nuage vient perturber l'univers qui l'entoure. Les personnages secondaires deviennent dure à cerner. Que dire des parents adoptifs de Lena, de son ex mari, du flic, de ses collègues, tant ils semblent tous difficile à « voir ».

Après avoir tourné la dernière page :

La première personne utilisée pour nous raconter cette histoire est perturbante puisqu'elle nous propose uniquement le point de vue de la narratrice. Le JE met hors course le narrateur omniscient, du coup, on ne sait que ce que l'héroïne sait. Donc, ce que l'on sait d'une personne en quête de sa propre identité, peut être à tout moment remis en cause. Et comme elle, nous sommes des témoins sur le bord du gouffre, puisque tout devient sujet à caution.

On est vite partagé sur tout ce qui touche au roman. Cette héroïne, difficile de l'aimer mais on ne la déteste pas. Son enfance pique un peu notre curiosité et puis la page d'après, on se dit que finalement on s'en fout un peu. Impression confirmée quand on a l'explication de ces fameuses origines.

Au final, la romancière montre qu'elle est habile et qu'elle a une réelle volonté de créer un univers atypique. Mais son utilisation de la narration à la première personne prouve la difficulté d'utiliser un JE pour témoigner de l'histoire. Quand Stephen King le pratique avec Cellulaire, il se l'accapare à merveille. En ce qui concerne Diana Abu Jaber, il trouble plutôt notre perception de l'univers qu'elle s'efforce de créer. Si, comme le dit l'éditeur, Origine est un thriller intelligent, j'ai alors la bêtise de ne pas l'avoir aimé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.4decouv.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Origine de Diana Abu-Jaber   

Revenir en haut Aller en bas
 
Origine de Diana Abu-Jaber
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Abu-Jaber, Diana] Origine
» le meilleur service pack pour HD2 rom orange d'origine
» [RECHERCHE] Pochette origine HTC HD2
» [AIDE] Remettre le spl d'origine sans passer par le pc??
» Remettre ROM D'origine SFR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion livres :: Livres :: Polars/Thrillers-
Sauter vers: