Passion livres

Pour les amoureux de la lecture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Grand-père de Marina Picasso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Micheline
Bavard
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Grand-père de Marina Picasso   Ven 31 Aoû 2007 - 5:41

Grand-père de Marina Picasso
Auteur: Marina Picasso

Petite-fille de Pablo Picasso et d'Olga Kakhlova, fille de Paulo Picasso et d'Emilienne Lotte
Marina est né en 1950, à Cannes.
Depuis 1990, elle se consacre à des oeuvres humanitaires au Vietnam. Elle a fondé " Le village de la Jeunesse ", qui accueille plus de 350 orphelins à Saïgon entièrment financé par Marina. Elle a voulu que sa fortune serve à quelque chose. Que le nom de Picasso ne soit plus synonyme de malédiction.
Elle a cinq enfants: 2 à elle et 3 autres vietnamiens qu'elle a adoptés.

RÉSUMÉ DU 4e COUVERT:

Grand-père, c'est l'histoire de Picasso, le plus grand génie du siècle vu à travers les yeux d'une enfant, Marina, sa petite- fille.
En 1973, à la mort du peintre, elle a 22 ans. Pendant 30 ans elle se tait. Il lui a fallu toutes ces années pour mettre des mots sur sa souffrance, pour caresser avec une émotion infinie et pleine de pudeur cette cicatrice. De la manière la plus intime, la plus terrible, Marina Picasso écrit jusqu'au delà de la douleur, là où se trouve aujourd'hui sa liberté: ses enfants et ceux du bout du monde.

____________________________________

Le peintre génial a consacré sa vie à la peinture, au détriment de ses proches. On ignorait à quel point ils en avaient souffert. Particulièrement sa petite-fille qui raconte dans ce livre bouleversant ce que fut son enfance passée à l'ombre de l'artiste. Un témoignage qui malmène la légende. C'est loin d'être un gentil recueil de tendres souvenirs et de savoureuses anecdotes. Sans être soi-disant un règlement de compte, ce livre dépeint le portrait d'un homme égoiste, cruel et inhumain.
Picasso n'a que peu d'estime pour son fils Paulo; ce qui chagrine énormément Marina.
Entre un grand-père indifférent, un père sans envergure, une mère irresponsable, Marina connaît une enfance très triste. Heureusement son frère Pablito et elle étaient soudés l'un à l'autre. Pablito déprime et multiplie les fugues. Marina pense faire sa médecine mais les avocats de Picasso estiment que ce sont des études trop onéreuses.
En 1973, Picasso s'éteint. Ils ne pourront voir leur grand-père. Son frère avale une dose d'eau de javel, son père mourra en 75. Bataille pour la succession a commencé, mais Marina ne veut plus entendre parler de Picasso. Quand on lu remet sa part d'héritage, elle met les toiles au coffre. " Je ne pouvais pas, les regarder sans avoir un malaise. Je le haïssais, après un tel carnage ". Quatorze ans de thérapie ont été nécessaires pour se réconcilier avec son passé.
Marina nous surprend à la fin du livre en excusant d'une certaine façon ce grand-père artiste peintre. Elle reconnaît que vivre dans l'entourage d'un génie est fatalement difficile. Triste histoire familiale. Fascinante histoire d'une légende
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Grand-père de Marina Picasso
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 4 déc - En hommage à mon grand-père (DT MonScrapbook)
» Hommage à Henri, mon grand-père maternel
» "Foto Opa" ou "Photo Grand-père" photographie les insectes en vol
» [Vigouroux, François] Grand-père décédé - stop - viens en uniforme
» Un grand père et son petit fils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion livres :: Livres :: Vécu/Témoignages/Biographies-
Sauter vers: