Passion livres

Pour les amoureux de la lecture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hannibal
Langue pendue


Nombre de messages : 621
Age : 28
Localisation : Finistère, Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2006

MessageSujet: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Mar 3 Juil 2007 - 23:38

"Le parfum d'Adam" est le nouveau roman de Jean-Christophe Rufin, lauréat du prix Goncourt en 2001 avec "Rouge Brésil". C'est un coup d'essai dans le cercle du polar pour Rufin qui écrit d'habitude des romans plus "traditionnels".



Résumé a écrit:
Pologne, printemps 2005. Juliette est une jeune militante écologiste, fragile et idéaliste. Elle participe à une opération commando pour libérer des animaux de laboratoire. Cette action apparemment innocente va l'entraîner au coeur d'un complot sans précédent qui, au nom de la planète, prend ni plus ni moins pour cible l'espèce humaine. L'agence de renseignements privée « Providence », aux États-Unis, est chargée de l'affaire. Elle recrute deux anciens agents, Paul et Kerry, qui ont quitté les services secrets pour reprendre des études, l'un de médecine, et l'autre de psychologie. Leur enquête va les plonger dans l'univers terrifiant de l'écologie radicale et de ceux qui la manipulent. Car la défense de l'environnement n'a pas partout le visage sympathique qu'on lui connaît chez nous. La recherche d'un Paradis perdu, la nostalgie d'un temps où l'homme était en harmonie avec la nature peuvent conduire au fanatisme le plus meurtrier.

Quelques critiques "officielles" pour que vous vous fassiez déjà une idée.

Paris Match - Gilles Martin-Chauffier (4 Janvier 2007) a écrit:

Grâce à Rufin, haut fonctionnaire habitué à fréquenter les cercles du pouvoir, tout sonne atrocement vrai. C'est à la fois un grand roman policier et un passionnant reportage. (... ) Quand on referme ce livre, on ne voit plus du même oeil les politiques qui beurrent leur programme d'une bonne couche d'écologie.

Elle - Hubert Prolongeau (29 Janvier 2007) a écrit:

Ici, il règle avec brio ses comptes avec une certaine dérive de l'écologie, et il le fait à travers un scénario passionnant et des personnages qui existent pleinement. 'Le Parfum d'Adam' est à l'extrémisme vert ce qu''Etat d'urgence' de Michael Chrichton, était aux cassandres du réchauffement climatique : un subtil mélange de suspense, de documentation et de provocation.

Le Point - Laurent Seksik (08 Février 2007) a écrit:

Rufin réussit son coup. On pense aux plus grands, à Greene, à Le Carré. Avec, de surcroît, la touche du French author , cette manière propre à Rufin, à la fois didactique et légère, de faire comprendre les enjeux, d'exposer une autre vision du monde, de montrer, derrière le mot, l'humain.

Livres Hebdo - Jean-Claude Perrier (15 Décembre 2006) a écrit:

Avec ses romans historiques, son ambition était de distraire ses lecteurs intelligemment. Ici, de les sensibiliser, toujours sous une forme agréable, aux grands problèmes qui se posent à l'humanité. Le célèbre french doctor écrivain a parfaitement atteint son objectif. 'Le Parfum d'Adam', qui suscitera sans doute pas mal de polémiques, devrait être l'un des événements de la rentrée littéraire de janvier.

L’Express - Jérôme Dupuis (18 Janvier 2007) a écrit:
Le livre à thèse affleure parfois de façon encombrante sous le roman d'espionnage et le tout est un brin longuet.

Lire - Delphine Peras (Février 2007) a écrit:

Si la plume s'attarde parfois trop souvent sur le décor, l'action et le suspense l'emportent.


Dernière édition par le Mar 3 Juil 2007 - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hanniballelecteur.over-blog.com/
hannibal
Langue pendue


Nombre de messages : 621
Age : 28
Localisation : Finistère, Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2006

MessageSujet: Mon avis   Mar 3 Juil 2007 - 23:42

Rufin connait vraiment le milieu qu'il décrit et son livre "sent le vrai". L'idée que développe le livre est vraiment intéressante. On voyage aux quatre coins du monde et les descriptions, au Brésil, en Autriche, ou ailleurs sonnent toutes vraies. Rufin en grand voyageur a dû aller dans les lieux qu'il mêt en scène, j'imagine. L'histoire est bien trouvée et plutôt bien écrite.

Cependant des longueurs nuisent au suspense. Son livre est un roman, avec une dose de suspense et d'espionnage, mais je ne parlerait pas de "thriller" comme l'annonce la jaquette. On voit que Rufin n'est pas (encore?) un spécialiste du polar mais plus du roman plus classique. Les rouages permettant de mettre le lecteur dans un suspense terrible ne sont pas forcément au rendez-vous.

Je suis parfois dégoûté par les jaquettes qui disent n'importe quoi pour vendre, mais là c'est le pompon. Voyez plutôt :
La jaquette a écrit:
"100 heures pour sauver l'humanité. Le premier thriller écolo"

D'abord le livre s'écoule sur une période beaucoup plus longue que 100 heures, je sais pas où ils ont pu trouver ça.
Ensuite, je ne vois pas comment on peut qualifier ce livre de "premier thriller écolo". Citons entre autres "Etat d'urgence" de Crichton en 2004 et "Poison vert" de Patric Nottret en 2002. En cherchant bien il y en a surement d'autres.
Et finalement si on veut chipoter, mais là c'est subjectif, "thriller" vient de l'anglais "thrill" qui veut dire en gros (il ya pas mal de nuances) frisson, ou sensation forte (selon mon Harrap's). Ce roman contrairement à d'autres, ne m'a pas fait frissonner, je n'ai pas eu de sensations fortes à sa lectures.
Les éditeurs rétorqueront qu'il faut bien appâter le chaland pour vivre, mais la publicité mensongère est punie dans notre pays, et là, je trouve que cette jaquette est en plein dedans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hanniballelecteur.over-blog.com/
laura
Langue pendue


Nombre de messages : 8018
Age : 43
Localisation : Région Parisienne YVELINES
Date d'inscription : 16/03/2005

MessageSujet: Re: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Mer 4 Juil 2007 - 8:41

j'aime bcp tes commentaires Hannibal... c'est tres agreable d'avoir tes avis...

_________________
mon petit blog sans prétention http://lire-lire-lire.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lire-lire-lire.over-blog.com
Inka
Langue pendue


Nombre de messages : 6261
Age : 55
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Mer 4 Juil 2007 - 12:02

Encore un livre que je n'achèterai pas, merci pour ton avis Hannibal, qui est très complet...

P.S, je me suis permise de réduire la taille de l'image...

_________________
Blog Thrillers
Blog Photos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barnaythrillers.blogspot.com/
hannibal
Langue pendue


Nombre de messages : 621
Age : 28
Localisation : Finistère, Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2006

MessageSujet: Re: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Mer 4 Juil 2007 - 23:20

Inka a écrit:
P.S, je me suis permise de réduire la taille de l'image...

J'aimerai bien savoir comment tu fais ça. Tu l'enregistres sur ton PC et tu la réduit dans paint, ou quelque chose de ce style ou bien y a une astuce ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hanniballelecteur.over-blog.com/
NicoRP
Bavard


Nombre de messages : 32
Age : 35
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Jeu 5 Juil 2007 - 9:56

Je l'ai terminé hier, et j'ai trouvé que c'était un bon roman.
Comme l'a dit Hannibal, les descriptions de Rufin sont saisissantes de vérité. J'ai trouvé que c'était superbement écrit. On voyage vraiment avec les personnages.
Au niveau du suspense, c'est un peu plus léger, c'est vrai. Il y a des longueurs. Mais ça se lit néanmoins toujours avec intérêt.
Ce Parfum d'Adam a enfin le mérite de présenter des thèses d'écologie radicale que je ne soupçonnais pas.
Bref, je ne regrette pas du tout ma lecture, même si c'est vrai que si on le lit uniquement pour le côté thriller, ça peut paraître ennuyeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polars.pourpres.net
Inka
Langue pendue


Nombre de messages : 6261
Age : 55
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Jeu 5 Juil 2007 - 11:39

hannibal a écrit:
Inka a écrit:
P.S, je me suis permise de réduire la taille de l'image...

J'aimerai bien savoir comment tu fais ça. Tu l'enregistres sur ton PC et tu la réduit dans paint, ou quelque chose de ce style ou bien y a une astuce ?

Non, c'est plus simple que cela... je vais sur Amazon et je fais "propriétés" sur la petite image du livre (sans l'agrandir) puis un copié collé de l'adresse de l'image...clin

_________________
Blog Thrillers
Blog Photos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barnaythrillers.blogspot.com/
hannibal
Langue pendue


Nombre de messages : 621
Age : 28
Localisation : Finistère, Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2006

MessageSujet: Re: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Jeu 5 Juil 2007 - 14:11

Inka a écrit:
Non, c'est plus simple que cela... je vais sur Amazon et je fais "propriétés" sur la petite image du livre (sans l'agrandir) puis un copié collé de l'adresse de l'image...clin

Ah ouais, tout simplement ! gratte

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hanniballelecteur.over-blog.com/
Daphnir
Langue pendue


Nombre de messages : 1547
Age : 43
Localisation : entre les lignes...
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Sam 7 Juil 2007 - 11:02

Merci Hannibal !!! Moi, il me dit quand même ce roman vu que ce n'est pas spécialement le côté thriller que je recherche... Il est sur ma LAL...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anais0011
Langue pendue


Nombre de messages : 134
Age : 52
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: le parfum d'adam de jean christophe rufin   Ven 3 Aoû 2007 - 22:11

j'aime beaucoup JC Ruffin mais là j'ai moins apprécié , j'attendais mieux.
ce livre m'a fait penser à Ton Clancy ( rainbow six ) en moins bien Bad((((
ça démarre sur les chapeaux de roue mais aprés j'ai un peu décroché : la vraisemblance de l'utilisation du choléra modifié pour anéantir les populations pauvres ( des favelas ) pour commencer ,la peur d'une grande épidémie , le fanatisme des uns , la naiveté de l'autre , la peur d'une grande épidémie ...
un milliardaire , en phase terminale d'un cancer , souhaite le bien de l'humanité et pour se faire va mettre en pratique la loi de la population de Malthus ( voir cette loi à la fin de l'article )
les héros réussiront ils à déjouer cette machination ?

.Mot de l'éditeur

Pologne, printemps 2005. Juliette est une jeune militante écologiste, fragile et idéaliste. Elle participe à une opération commando pour libérer des animaux de laboratoire. Cette action apparemment innocente va l'entraîner au coeur d'un complot sans précédent qui, au nom de la planète, prend ni plus ni moins pour cible l'espèce humaine. L'agence de renseignements privée « Providence », aux États-Unis, est chargée de l'affaire. Elle recrute deux anciens agents, Paul et Kerry, qui ont quitté les services secrets pour reprendre des études, l'un de médecine, et l'autre de psychologie. Leur enquête va les plonger dans l'univers terrifiant de l'écologie radicale et de ceux qui la manipulent. Car la défense de l'environnement n'a pas partout le visage sympathique qu'on lui connaît chez nous. La recherche d'un Paradis perdu, la nostalgie d'un temps où l'homme était en harmonie avec la nature peuvent conduire au fanatisme le plus meurtrier. Du Cap-Vert à la Pologne, du Colorado jusqu'aux métropoles brésiliennes, Le parfum d'Adam est un thriller planétaire haletant. Mais ce roman d'aventures est aussi un voyage littéraire, où l'on retrouve les portraits, les paysages et l'humour qui ont fait le succès de L'Abyssin ou de Rouge Brésil.

L'écologie en France est considérée comme une cause acquise et sympathique. Pourtant au niveau mondial, l'écologie radicale constitue selon le FBI la deuxième source de terrorisme.L’écologie radicale, c’est cette idéologie qui accuse l’être humain de tous les maux sur et contre la planète, et dont les adeptes estiment qu’il mérite d’être puni en tant que « prédateur suprême ».
A travers ce grand roman d'enquête, Jean-Christophe Rufin dévoile les paradoxes de la pensée écologique et va jusqu'à l'extrême bout de sa logique.
Il jette les bases d'une série déstinée à explorer les nouvelles réalités contemporaines, au carrefour de la médecine et de la politique internationale.


Biographie de l'auteur
Avant de connaître le succès littéraire avec ses romans (L'Abyssin, Rouge Brésil - prix
Goncourt 2001 -, Globalia...), Jean-Christophe Rufin a été médecin, pionnier de l'action humanitaire " sans frontières ". Il a été sollicité à plusieurs reprises pour mener des opérations secrètes, notamment dans le cadre de libération d'otages (en Afrique et dans les Balkans). En créant une intrigue au croisement de la médecine et de l'espionnage, il explore deux mondes qu'il connaît de l'intérieur et qui ont de plus en plus de liens entre eux. Mais il utilise son expérience pour en faire une pure fiction, à la force narrative et descriptive peu commune.

L'avis de la Fnac
Tout le monde connaît Jean-Christophe Rufin, médecin engagé dans le domaine humanitaire et écrivain prolifique, en prise sur les évolutions de notre monde, au-delà de l'Hexagone et des débats franco-français... Dans ce livre dont le titre signifie les dangers d'une écologie radicale seulement motivée par une nostalgie de l'éden originel, l'auteur nous plonge dans les aventures d'une héroïne d'aujourd'hui, Juliette, jeune militante écologiste française de tempérament idéaliste.
L'intrigue en quelques mots : Juliette, suite à une action commando destinée à libérer des animaux de laboratoire, découvre un complot planétaire qui a pour ennemi l'espèce humaine elle-même, source première de nuisances pour la Terre-Mère. Bien vite, elle recrute deux hommes pour l'assister dans son enquête sur l'écologie radicale et ses gourous, connectés en réseau aux quatre coins du monde...
Entre thriller écolo et roman d'espionnage planétaire, un livre trépidant qui aimerait que le vert ne vire pas au rouge sang...





Les premières lignes

Jusqu'aux singes, Juliette n'avait rien ressenti. Ou presque.
Il faut dire que tout avait plutôt bien commencé. Le laboratoire était exactement situé à l'adresse indiquée par Jonathan. Et, en contournant le bâtiment par la gauche, Juliette avait tout de suite repéré la porte de secours, malgré l'absence d'éclairage. La serrure n'opposa aucune résistance à l'action du pied-de-biche. Dans l'obscurité, elle atteignit à bout de bras le boîtier électrique et actionna l'interrupteur. Brutalement, la lumière blanche des néons inonda l'animalerie.
La seule surprise était l'odeur. Juliette s'était préparée à tout sauf à cet écoeurant mélange de fourrure sale, d'excréments et de fruits blets. Heureusement, sitôt la lumière allumée, la puanteur avait diminué, comme si elle s'était réfugiée sous les cages, au ras du sol, avec les ombres. Juliette avait haussé les épaules. Il lui fallut tout de même quelques instants pour calmer sa respiration et vérifier qu'elle n'avait pas déchiré ses gants.
Ensuite, elle s'était avancée vers les cages.
Jonathan n'avait rien pu lui dire sur leur emplacement. Selon les besoins de l'expérimentation, les animaux changeaient souvent de place. Leur nombre aussi variait. Certains étaient sacrifiés ; d'autres venaient les remplacer. On les répartissait par lots, en fonction des traitements qu'ils subissaient. Près de l'issue de secours, qui était restée grande ouverte sur la nuit, deux cages superposées contenaient des chats. Ils semblaient encore en bon état. Dès que Juliette avait entrouvert leur porte, ils bondirent dehors et quittèrent la pièce en courant.


Les extraits


Une phrase
Il était en quelque sorte une victime innocente. Il subissait la douleur du châtiment sans l'avoir méritée par le plaisir de la faute.



Morceau choisi
- Le choléra n'est pas un bon client pour le bio-terrorisme. En théorie, il pourrait l'être. Après tout, il provoque une maladie épidémique sévère contre laquelle il n'existe pas de vaccin de masse efficace et bon marché. On entend parler de lui de temps en temps, à propos de recherches militaires secrètes. Mais ce ne sont que des rumeurs et on n'a jamais eu de preuve. La vérité, c'est que ce pauvre vieux vibrion ne convient pas vraiment à une utilisation terroriste. D'abord, il n'est pas très résistant, à la différence de bacilles comme le charbon qui forment des spores et peuvent survivre très longtemps en milieu hostile. Il n'est pas non plus difficile à combattre et la plupart des antibiotiques en viennent à bout facilement. Comme il est génétiquement stable, il finit par produire une immunité. Les gens fabriquent des anticorps, la maladie devient endémique, c'est-à-dire que le microbe est présent mais ne donne que rarement des troubles. Pour qu'il redevienne épidémique, il faut qu'éclatent une crise sociale, des inondations ou une guerre qui aggravent encore la situation d'hygiène.


- chapitre : 8 - page : 97 - éditeur : Flammarion - date d'édition : 2007 -



Morceau choisi
Le choléra est la face cachée de l'aventure humaine. A mesure que nous nous sommes répandus sur le globe, que nous avons conquis notre place dans le monde, domestiqué les éléments, le choléra est venu nous rappeler les limites de notre force et de notre courage. A ceux qui peuvent se croire quittes avec le progrès, il vient sans cesse en réclamer le prix. Il règne sur les laissés-pour-compte de la misère, sur les sacrifiés de nos batailles, sur toutes les victimes de notre audace conquérante. Le choléra, c'est la conscience de nos échecs, le témoin de nos faiblesses, le symbole de la terre à laquelle nous ne cessons d'appartenir, même quand notre esprit croit pouvoir s'envoler vers le ciel des idées, du progrès, de l'immortalité.


- chapitre : Deuxième partie - VI - page : 162 - éditeur : Flammarion - date d'édition : 2007 -








Anne BRIGAUDEAU
Publié le 22/01 à 11:03







. Dans "Le parfum d'Adam", vous dénoncez les mouvements écologistes radicaux. Dans une interview au "Monde 2", vous avez dit que le FBI considère l'écologie radicale comme la deuxième menace après le fondamentalisme islamiste. Pouvez-vu étayer votre propos plutôt à contre-courant, alors que l'écologie a le vent en poupe ?

Je ne suis pas à contre courant de l’écologie, que je considère comme un mouvement de pensée nécessaire, particulièrement aujourd’hui. J’ai seulement voulu faire découvrir au lecteur français d’autres formes d’ écologies que la nôtre et rappeler que sans humanité, l’écologie peut déraper et devenir une idéologie meurtrière.

. Le héros du "Parfum d'Adam" est un espion médecin qui travaille dans l'humanitaire. Vous êtes médecin, avez travaillé dans l'humanitaire -vous êtes toujours président d'honneur d'"Action contre la faim". Avez-vous rencontré des espions dans ce milieu ? Comment connaissez-vous les milieux du renseignement, dont vous parlez si bien dans ce livre (en retraçant leur évolution récente et notamment leur sous-traitance au privé aux Etats-Unis) ?

J’ai été conseiller du ministre de la défense, chargé des opérations de maintien de la paix. A ce titre, j’ai été chargé de missions secrètes, notamment dans le cadre de libérations d’otages. J’ai noué des amitiés durables dans les milieux du renseignement et, à travers l’exemple concret de plusieurs agents, j’ai pu suivre leur évolution. Ce livre tente de construire une version moderne du roman d’espionnage post-guerre froide. Les agences nationales sont aujourd’hui largement contraintes de « sous-traiter » et il m’a semblé intéressant de prendre comme héros ces « espions privés » qui se multiplient aujourd’hui et jouent un rôle décisif.

. Vous voulez visiblement secouer l'opinion. Quel message voulez-vous faire passer ?

Je voudrais, encore et toujours, rappeler qu’il n’y a pas un seul monde mais deux : le nôtre et celui des pays pauvres. Le regard que nous portons sur le tiers-monde a changé. L’exigence de sécurité est en train de remplacer l’exigence de justice. Nous sommes confronté à un glissement des mentalités : la lutte contre la pauvreté fait place à la guerre contre les pauvres. Cette voie est sans issue. Il est temps d’en prendre conscience.





la loi de la population

Économiste britannique, Malthus (1766 – 1834) préconise le contrôle des naissances pour enrayer la pauvreté.
Dans « Essai sur le principe de la population », il explique que la population croît, naturellement, à un rythme plus rapide que la nourriture (la première évolue selon une progression géométrique alors que la seconde est arithmétique) créant ainsi un déséquilibre qui, avec le temps, ne fait que s’accroître.
De cette tendance, il en découle un appauvrissement de la population qui la conduit irrémédiablement vers la famine et la misère. Il préconise alors une limitation des naissances notamment chez les pauvres où la fécondité est la plus élevée. Par conséquent, toute aide publique aux pauvres doit être supprimée car elle ne ferait que les inciter davantage à la procréation. Cette aide ne doit porter que sur l’éducation, seul moyen de faire prendre conscience au peuple des dangers de la surpopulation.

Le malthusianisme, théorie développée par Malthus et ses disciples, repose donc sur l’idée de la crainte, que plus d’hommes, de richesses et de machines engendrent moins de nourriture, d’emplois et de pouvoir d’achat. Et que le seul remède pour élever le niveau de vie est de restreindre les naissances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anais0011
Langue pendue


Nombre de messages : 134
Age : 52
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Ven 3 Aoû 2007 - 22:16

excusez moi je n'ai pas rechercher s'il y avait un post sur ce livre avant de mettre une critique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inka
Langue pendue


Nombre de messages : 6261
Age : 55
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Ven 3 Aoû 2007 - 22:59

Erreur réparée Anais, j'ai fusionné le tout...

_________________
Blog Thrillers
Blog Photos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barnaythrillers.blogspot.com/
anais0011
Langue pendue


Nombre de messages : 134
Age : 52
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Sam 4 Aoû 2007 - 10:35

Inka a écrit:
Erreur réparée Anais, j'ai fusionné le tout...

merci Inka
bon week end à tous kikoo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sylio
Langue pendue


Nombre de messages : 1968
Age : 51
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Sam 4 Aoû 2007 - 12:11

j'ai eu ce livre à mon anniversaire en février dernier et je ne l'ai toujours pas lu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bookworm
Bavard


Nombre de messages : 36
Age : 28
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Ven 13 Juin 2008 - 0:28

mmm... je suis pas douée, j'ai acheté le bouquin aujourd'hui, et je lis les critiques que vous faites après ...

bref, j'esprèe quand même uqe je ne serai pas trop déçue... je ne cherche pas trop le côté polar, mais la jaquette du livre folio m'a bien plu et le résumé avait l'air tranquille... on verra.

merci quand même ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petitepom
Langue pendue


Nombre de messages : 1625
Age : 51
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Mar 8 Nov 2011 - 19:14

C’est le genre de livre que je redoute, car le coté politique engagé est parfois traité de façon complexe, mais là, ce n’est pas du tout le cas.

On suit au départ un médecin qui enquête sur le sabotage d’un labo en Pologne, et derrière la libération d’animaux va se dévoiler la préparation d’un acte terroriste monstrueux.

Cela est mené doucement, on sait qu’il y a du terrorisme biologique dans l’air mais, on ne sait ni comment, ni ou, il faut arriver au derniers chapitres pour comprendre. Cela aurait pu être traité en moins de pages mais on ne s’ennuie pourtant pas, l’enquête est détaillée, minutieuse et intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitepom.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin   Aujourd'hui à 17:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Parfum d'Adam / Jean-Christophe Rufin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Christophe Rufin - Le parfum d'Adam
» KATIBA de Jean-Christophe Rufin
» LE GRAND COEUR de Jean-Christophe Rufin
» Globalia [Jean-Christophe Rufin]
» Jean-Christophe RUFIN - La salamandre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion livres :: Livres :: Polars/Thrillers-
Sauter vers: